Avertir le modérateur

23/12/2011

RENCONTRE AVEC SERGE QUADRUPPANI


INTERPELLATIONS.gifJeudi 12 janvier
A partir de 18h
Librairie Le Bal des Ardents

17, rue Neuve
69 001 Lyon

Serge Quadruppani viendra présenter Interpellations, recueil de chroniques d'Octave Mirbeau parues au Journal et dans l'Aurore, entre 1894 et 1898, dénonçant avec virulence les lois relatives à la liberté individuelle et aux délits de presse - les « lois scélérates », selon l'opposition socialiste - votées par le gouvernement de Casimir Périer après les attentats anarchistes.

« Dès le 1er janvier 1894 et jusqu'à l'éclatement de l'Affaire Dreyfus, Octave Mirbeau éditorialiste au Journal, puis à L'Aurore, prend la plume pour interpeller ses concitoyens et dénoncer avec force et dérision cette mise en coupe réglée de la contestation sociale et l'étouffement de la justice par le mensonge et la terreur. Un vigoureux plaidoyer contre l'antiterrorisme comme mode de gouvernement.» (Le Passager clandestin)


Ces chroniques sont aujourd'hui republiées par les éditions Le Passager clandestin, et préfacées par Serge Quadruppani.


Octave Mirbeau (1848-1917), journaliste, écrivain, critique d'art et pamphlétaire, a notamment écrit Journal d'une femme de chambre et Le jardin des supplices. Il se rallie officiellement à l'anarchisme en 1890. Il s'engage avec passion dans la lutte pour la réhabilitation d'Alfred Dreyfus, et publie alors  dans l'Aurore une cinquantaine d'articles prônant la défense du soldat.  Grand pourfendeur de l'art académique, il raille les Salons de peinture, et soutient les jeunes artistes et écrivains novateurs, tels Leautaud, Jarry, Maillol ou Utrillo. Il compte d'ailleurs de nombreux amis parmi les personnalités des arts et de la politique de la Belle-Epoque (Félix Fénéon, George Clemenceau, Claude Monet.).
Farouchement contestataire, individualiste et libertaire, il appartient, dira Jean-Paul Sartre, à la catégorie des penseurs « irrécupérables ».



Traducteur de De Cataldo et Camilleri, éditeur, essayiste militant et journaliste, Serge Quadruppani est surtout auteur de romans noirs. Sa trilogie publiée au début des années 90 (Y, Rue de la Cloche, La Forcenée, aux éditions Métailié), lui vaut d'être adoubé par Jean-Patrick Manchette, qui parle d'une « nouvelle forme de polars critiques et agressifs.  Il est à l'origine de la création du personnage du Poulpe, et des éditions Baleine qui en découlent, avec JP Pouy et Patrick Raynal.
Son dernier polar, La disparition soudaine des ouvrières (Le Masque, 2011), seconde enquête de la commissaire Simona Tavianello, déjà au centre de Saturne (Le Masque, 2010), a été récompensé par le Prix des lecteurs Quais du Polar 2011.

 

Commentaires

C'est Saturne qui a obtenu le Prix des Lecteurs Quais du Polar 2011.

Écrit par : Albane | 28/12/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu