Avertir le modérateur

31/03/2011

MAUVAIS GENRES

Maréenoire.jpgMauvais Genres, l'émission hebdomadaire de France Culture, délocalisé à Quais du Polar ce week-end.

Samedi soir, François Angelier a animé sa tribune critique des littératures noires, en direct et en public. Natalie Beunat, Christine Gomariz, Jean-Yves Bochet et Hervé Delouche sont revenus sur quelques parutions récentes :

Marée noire d'Attica Locke/Série Noire

Tijuana Straits de Kem Nunn/Sonatine

Requin d'eau douce de Heinrich Steinfest/Carnets du Nord

L'Homme qui aimait les chiens de Leonardo Padura/Métaillé

Les deux autres émissions de Mauvais Genres enregistrées à Lyon, l'une consacré à Megan Abbott, l'autre à Craig McDonald, seront diffusées ultérieurement.

Écouter l'émission sur le site de France Culture

30/03/2011

AVANT-PREMIERE DU FILM COUP D'ECLAT

Quais du Polar, en partenariat avec le Cinéma Pathé Bellecour, organise une projection en avant-première du film Coup d'éclat de José Alcala, en présence du réalisateur et de Catherine Frot.

Mardi 19 avril à 20h30
Cinéma Pathé Bellecour
79 rue de la République
69 002 Lyon
En présence de José Alcala et Catherine Frot

Coup d'éclat
(France, 2010, 1h32)
De José Alcala avec Catherine Frot, Karim Seghair, Marie Raynal, Liliane Rovère, Nicolas Giraud, Tcheky Karyo...

Fabienne Bourrier, capitaine de police à Sète, passe la majeure partie de son temps à traquer les sans-papiers. Sa routine est bouleversée par l'assassinat d'une jeune prostituée. La policière découvre que celle ci avait un fils, et décide de tout faire pour le retrouver...

Si José Alcala signe avec ce film une entrée remarquée dans le film policier, Catherine Frot est déjà une référence pour les amateurs du genre. Elle incarne une détective amateur dans deux comédies policières adaptées d'Agatha Christie par Pascal Thomas, Mon petit doigt m'a dit et Le Crime est notre affaire, et est inoubliable en terroriste repentie dans Cavale de Lucas Belvaux.

La projection sera suivie d'une discussion avec Catherine Frot et José Alcala.

Places en vente dès maintenant sur https://secure.cinemasgaumontpathe.com/index.php?do=reser...

28/03/2011

MERCI

IMGP5469.JPGQuais du Polar remercie les festivaliers, auteurs, éditeurs, bénévoles, libraires, partenaires, modérateurs, qui tous ont contribué au succès de cette 7e édition.

 Pour patienter jusqu'à la prochaine édition, Quais du Polar vous invite à suivre ses rendez-vous à l'année sur www.quaisdupolar.com

 

22/03/2011

PRIX LE POINT DU POLAR EUROPEEN 2011

Le Prix Le Point du Polar Européen a été attribué à Coup de Sang, de Declan Hugues (Série Noire-Gallimard)

CoupDeSangDeclanHughes.jpg« Du noir, serré, nerveux comme les polars américains de la grande époque, Dashiell Hammett aurait pu signer les dialogues. »
Jacques Dupont, Le Point

Lorsque Ed Loy revient à Dublin pour les obsèques de sa mère, après vingt ans d’absence, c’est une ville en proie aux promoteurs immobiliers et en pleine métamorphose qu’il découvre. Certaines choses pourtant ne changent pas : les frères Halligan, les caïds de sa jeunesse, donnent dans le crime organisé, les secrets de famille et les rivalités perdurent. La pauvreté se cache désormais derrière une apparente richesse.
Devenu détective privé à Los Angeles, Loy accepte de retrouver le mari de son amie d’enfance, Linda Dawson. Ses recherches l’entraînent dans les méandres de la corruption politique et du trafic de drogues.
Mais plus Ed s’approche de la vérité, plus il comprend que son histoire est étroitement liée à celles des Dawson et des Halligan. Les langues se délient dans la souffrance et les fantômes du passé resurgissent.

Le Prix du polar européen 2011 récompense le meilleur roman policier (thriller, roman à suspense,…) d'un auteur français ou européen paru entre le 15 mars 2010 et le 14 mars 2011. C’est la neuvième édition de ce prix créé par Le Point en 2003.
Après Laura Grimaldi, Bill James, Laura Wilson, Giancarlo de Cataldo, John Harvey, Inaldur Indridason, Philip Kerr et Pierre Lemaitre, c’est l’Irlandais Declan Hughes qui recevra le prix, décerné comme chaque année au Festival Quais du polar de Lyon.

 

 

21/03/2011

INVITE 2011 : OLIVIER COHEN

Olivier Cohen, fondateur et directeur des Éditions de l'Olivier, qui fêtent leurs 20 ans cette année, sera l'invité de QDP 2011.

carver.jpgOlivier Cohen débute ses activités d'éditeur en 1975 en participant à la relance du Sagittaire, mythique maison de l'entre-deux-guerre, éditrice notamment des surréalistes. Aux côtés de Gérard Guégan et Raphaël Sorin, il publie entre autres les premiers Bukowski, Jérôme Martinet, Annie Lebrun, Alain Pacadis... L'aventure prend fin en 1979, mais la réédition régulière de nombreux titres originellement publiés au Sagittaire prouve l'importance de l'expérience malgré sa brièveté (Cf. Gérard Guégan, Ascendant Sagittaire, une histoire subjective des années soixante-dix, Éditions Parenthèses, un récit subjectif, comme l'indique le sous-titre, par un de ses acteurs essentiels).

Olivier Cohen rejoint ensuite Mazarine, puis Payot, maisons dans lesquels il publie les premières traductions françaises de Raymond Carver, avant de fonder les Éditions de l'Olivier. Il est resté fidèle à la maison qu'il a créé, exception faîte d'un bref passage à la direction du Seuil, propriétaire de l'Olivier, et dirige aujourd'hui une des plus belles maisons d'édition française.

Les Éditions de l'Olivier possèdent un des catalogues de littérature américaine contemporaine les plus intéressants, avec notamment Cormac McCarty, Jay McInerney, James Salter, Jonathan Franzen, mais aussi ouvert sur d'autres littératures, avec des auteurs comme Will Self, Jean-Paul Dubois (se précipiter sur Une vie française si vous ne connaissez pas), Christophe Honoré, Olivier Adam, Aharon Appelfeld, ou encore Jean Hatzfeld, auteur de bouleversants ouvrages sur le conflit yougoslave et le génocide rwandais.

L'Olivier, aussi éditeur de romans noirs, particulièrement au sein de la collection Soul Fiction dirigée par Samuel Blumenfeld, a publié entre autres Pete Dexter, Iceberg Slim, George Pelecanos.

Rencontre avec Olivier Cohen vendredi 25 mars à 16h30 en salle Tony Garnier (Palais du Commerce)

18/03/2011

INVITE 2011 : FRANÇOIS GUERIF

Guerif-copie-1.jpgAncien libraire, passionné de cinéma et de littérature policière, François Guérif débute dans l'édition avec deux collections, aujourd'hui devenues cultes, mais qui disparaissent rapidement, Red Label et Fayard noir.

En 1986, il fonde les Éditions Rivages, qui s'imposent rapidement comme l'une des références du genre, avec dès les premiers titres, des romans de Jim Thompson, David Goodis ou encore Tony Hillerman, l'inventeur du polar navajo.

Découvreur, défricheur, il publie pour la première fois en France James Ellroy ainsi que James Lee Burke, Edward Bunker, ou plus récemment Dennis Lehane et David Peace.

François Guérif accueille aussi des auteurs, déjà publiés ailleurs, qui lui resteront fidèles, comme Robin Cook, Donald Westlake ou Elmore Leonard.

Le travail de Rivages ne se limite pas au domaine anglo-saxon : le mexicain Paco Igniacio Taibo II , le duo suédois Maj Sjöwall et Per Wahlöö, ou encore l'italien Giorgio Scerbanenco, sont des piliers du catalogue.

Côté français, François Guérif est l'éditeur de Jean-Hugues Oppel, du grand Hugues Pagan, d'une partie non négligeable de l'œuvre de Dominique Manotti, et des derniers Jean-Patrick Manchette.

Au total, un catalogue exceptionnel couvrant un siècle de roman noir et policier, et des ouvrages à la présentation soignée, dont la maquette, 25 ans après, séduit toujours.

Cinéphile, François Guérif est aussi l'auteur d'ouvrage de références sur le cinéma policier français, le film noir américain, Clint Eastwood ou encore Robert Mitchum.

Ami de Claude Chabrol, ils ont signés ensemble un amusant Comment faire un film chez Rivages, et un excellent livre d'entretiens, Claude Chabrol, un jardin bien à moi, chez Denoël.

François Guérif sera l'invité de QDP 2011, accompagné de David Peace, John Harvey et Hugues Pagan.

Il rendra hommage à Claude Chabrol en présentant Poulet au vinaigre le samedi 26 mars à 15h30 à l'Institut Lumière, et à Dashiell Hammett en participant à une table-ronde le samedi 26 mars à 17h30.

 

17/03/2011

INVITE 2011 : ROBERT PEPIN

Robert Pépin a choisi Quais du Polar pour le lancement de sa nouvelle collection. Il sera à Lyon du 25 au 27 mars, accompagné de Michael Koryta, Craig Russell, et Roger Smith.

robert-pepin-1.jpgRobert Pépin, spécialiste de littérature anglo-saxonne, a traduit en français des auteurs parmi les plus grands du vingtième siècle : Richard Brautigan, Charles Bukowski, Robert Graves, Bernard Malamud, Saul Bellow, ou encore T.C. Boyle.

Fondateur de la collection Seuil-Policier, on lui doit la publication en France de George Pelecanos, Deon Meyer, Henning Mankell, Lawrence Block, ou encore Jonathan Kellerman, parmi d'autres.

Editeur du roman culte de Herbert Lieberman, Necropolis, il est également le découvreur de Michael Connelly, qu'il a le premier traduit et édité en France.

Aujourd'hui, il rejoint Calmann-Lévy, la plus ancienne maison d'édition française, fondée en 1836, pour laquelle il lance une nouvelle collection « Robert Pépin présente ».

Laissons Robert Pépin présenter son projet :

« Mon métier consiste avant tout à révéler le jeune auteur dont l’approche apporte quelque chose de nouveau à des genres littéraires où tant de grands noms ont déjà brillé. Je ne suis pas près d’oublier le plaisir que j’éprouvai à publier pour la première fois en France un novice qui me semblait prometteur , un certain Michael Connelly et, plus tard, des jeunes romanciers aussi fascinants et éloignés que le Suédois Henning Mankell, la Française Brigitte Aubert, le Sud-africain Deon Meyer, les Américains C. J. Box et Michael Koryta, la Russe Alexandra Marinina, la Japonaise Natsuo Kirino et bien d’autres encore.

Croire en eux, les soutenir malgré les doutes et les appréhensions qui nous accompagnent quant à l’accueil que le public de langue française leur réservera, c’est aussi cela mon rôle. Et donc bien sûr aussi celui de persévérer même si le succès tarde à venir, de toujours garder présent à l’esprit que la voix d’exception n’est pas toujours audible par tous dès son premier chant (...).

Faire honneur aux maîtres, mais aussi et surtout installer de nouveaux talents, partager mon enthousiasme pour un roman particulièrement bien ficelé ou superbement écrit, telle est mon ambition. ».

Les premiers titres viennent de paraître, sous une couverture particulièrement réussie.

C. RUssell.jpgLe vétéran Lawrence Block ouvre la collection avec Entre deux verres, un Matt Scudder en exclusivité mondiale.

Michael Koryta, jeune révélation du polar américain, mais déjà porté aux nues par ses pairs, signe La Rivière perdue.

Craig Russell abandonne Hambourg et l'Allemagne pour nous offrir avec Lennox, un portrait noir et âpre du Glasgow des années 50.

Enfin, Roger Smith, compatriote de Deon Meyer, signe un premier roman, Mélanges de sangs, un grand polar.

Retrouvez Robert Pépin et ses auteurs pour une rencontre exceptionnelle samedi 26 mars à 14h en salle Tony Garnier (Palais du Commerce)

10/03/2011

RENCONTRE AVEC ROMAIN SLOCOMBE

Slocombe.jpgSamedi 19 mars

A partir de 16h

Librairie Au Bonheur des ogres

Quai Pecherie

Lyon 1er

 

Les champs d'intervention de Romain Slocombe sont extrèmement variés. On connait l'écrivain de roman noir, auteur d'une tétralogie remarquée sur le Japon, et d'un roman, Mortelle résidence, dont l'essentiel de l'action se déroule à Lyon. Il est par ailleurs illustrateur, photographe, scénariste...

 

On lui doit aussi la traduction en français des Mémoires d'une fripouille de Georges Sanders (PUF), livre de souvenirs savoureux, merveilleusement bien écrit.

 

Enfin, Romain Slocombe est l'auteur de nombreux livres pour la jeunesse. Son dernier ouvrage, Le Faux détective, vient de paraître dans la collection Souris Noire de Syros :

 

Jo, un enfant de 12 ans, relève par hasard le numéro d'immatriculation d'une voiture dont le prpriétaire est recherché par la police. Il décide alors de devenir détective privé et s'installe dans une usine désaffectée. Mais il n'est visiblement pas le seul à utiliser ce lieu retiré...

 

Romain Slocombe signera son ouvrage et rencontrera le public dans la nouvelle librairie Au Bonheur des ogres.

 

Romain Slocombe, Le Faux détective, Syros, 5,95 €

INVITES 2011 : DOMINIQUE MANOTTI / DOA

A l'occasion de la sortie (cette semaine) de L'Honorable société, roman écrit à quatre mains, Dominique Manotti et DOA seront les invités de QDP 2011.

l-honorable-societe.jpgHistorienne et auteur de romans noirs, Dominique Manotti poursuit une oeuvre de chroniqueuse des temps modernes, au moyen de fictions documentées à la perfection, véritables radiographies de notre société. Roman après roman, elle dénonce l'injustice fondamentale des rapports de force entre les faibles et les puissants.

Son talent à reproduire le réel n'est évidemment pas sans rappeler la démarche d'Ellroy, filiation qu'elle revendique. Dominique Manotti se distingue par son écriture rapide et efficace au service d'une ironie décapante.

Parmi ses romans, signalons Nos fantastiques années fric, sur le trafic d'armes et les réseaux des années Mitterrand, adapté au cinéma par Éric Valette sous le titre Une Affaire d'état (elle présentera ce film dimanche 27 mars à l'Institut Lumière), Le Corps noir, un tableau de la fuite des collaborateurs devant l'avancée alliée, ou encore Bien connu des services de police, roman relatant la vie quotidienne d'un commissariat de banlieue.

DOA, lauréat du Prix des lecteurs Quais du Polar, poursuit lui aussi une oeuvre singulière. Après des premiers romans marqués par son goût pour la littérature fantastique, il se tourne vers une littérature plus réaliste, interrogeant directement la société française contemporaine. Citoyens clandestins est une plongée passionnante, extrêmement documentée, au coeur des services secrets et des milieux terroristes. Le Serpent au mille coupures, au contraire du précédent, est un roman court, sec, nerveux, tout en tension. Ces deux titres sont parmi les plus originaux que le polar français nous ait offert ces dernières années.

L'Honorable société, à l'origine un scénario pour la télévision, est devenu un livre écrit à quatre mains, par deux auteurs qui malgré la différence de leur conception du monde, se retrouvent sur l'essentiel, la littérature.

L'Honorable société, un synonyme de mafia, recouvre ici le portrait d'une société française gangrenée par les petits arrangements entre amis, les polices parallèles et la corruption.

Alexandra Schwartzbrod loue dans Libération « un soin minutieux du détail qui fait de ce roman un remarquable travail d'enquête autant qu'un roman d'action ».

Autoportraits des auteurs pour Quais du Polar :

DOA

« Kurtz discourait. Une voix ! une voix ! Elle garda sa résonance profonde jusqu'au tout dernier moment. Elle survécut à sa force, pour dissimuler dans les plis magnifiques de l'éloquence les ténèbres stériles de son cœur. » Joseph Conrad, Au cœur des Ténèbres.

 

Un film : The Wire (Sur écoute) de David Simon.

Un livre : Hell's Angels de Hunter S. Thompson.

Un auteur : Salvatore Lombino.

 

DOMINIQUE MANOTTI

Les polars qui m'ont séduite ou inspirée: pourquoi en rester aux polars, et comment définir les limites du genre? Là encore, je déborde.

Un film: Le Guépard de Luchino Visconti. Vu et revu neuf fois, à chaque fois avec le même émerveillement, et la même fascination.

Un livre: Incontestablement L.A. Confidential de James Ellroy, et plus largement le Quatuor de Los Angeles dans son ensemble. Un livre qui a fait basculer la deuxième partie de ma vie.

Un auteur: Là, j'hésite. Karl Marx pour la fulgurance de ses analyses. Ou John Dos Passos, qui pour moi a "inventé" la littérature américaine du vingtième siècle.

 

L'Honorable société. Série Noire, Gallimard, 18 €.

09/03/2011

INVITE 2011 : S. J. PARRIS

Stephanie Merritt, journaliste anglaise, signe sous le nom de S. J. Parris un premier roman publié chez 10/18.

Prix de l'hérésie.jpgLe narrateur du Prix de l'hérésie est Giordano Bruno, philosophe napolitain du 17e siècle poursuivit par l'Inquisition. Réfugié à Oxford, il se retrouve en présence d'un cadavre mutilé, point de départ de troubles violents dans la ville universitaire. Les affrontements entre catholiques et anglicans, partisans de la Reine et défenseurs de Marie Stuart, hérétiques et défenseurs du dogme servent de toile de fond à ce roman historique.

Giordano Bruno, qui finira sur le bucher, est un personnage romanesque particulièrement fascinant, et S.J. Parris le fait revivre de manière tout à fait convaincante.

On retrouve dans ce roman le savoir-faire propre aux reines du crime anglaises, mais aussi un univers proche du Nom de la rose de Ecco, de La Reine Margot de Chéreau, ou encore de Religion de Tim Willocks.

Prophecy, son second roman, sera traduit prochainement.

Coups de cœur de S.J. Parris pour Quais du polar :

Un film : Usual Suspects de Bryan Singer.

Un livre : Le Nom de la Rose d’Umberto Eco.

Un auteur : PD James.

Le Prix de l'hérésie. S.J. Parris, 10/18, 19 €.

 

Pour en savoir plus, les ouvrages de Frances Yates sur Giordano Bruno sont recommandés, ainsi que Les Hérésies de Raoul Vaneigem (PUF, collection Que sais-je), une excellente synthèse du sujet.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu