Avertir le modérateur

09/02/2011

INVITE 2011 : ARNI THORARINSSON

Thorarinsson.jpgArni Thorarinsson, l'autre grand du roman noir islandais, sera l'invité de la prochaine édition de Quais du polar.

Après Le Temps des sorcières et Le Dresseur d'insectes, les Editions Métailié publie le troisième roman de Arni Thorarinsson, Le Septième fils, dans la prestigieuse Bibliothèque Nordique.

On retrouve dans ce troisième opus le héros des deux précédents, Einar, journaliste au Journal du soir : narrateur attachant, désabusé et flegmatique, doté d'un sens de l'humour ravageur, il est entouré de personnages tout aussi réussis, que ce soit ses collègues ou la commissaire de police Alda Sif.

Comme son compatriote Indridason, il prend son temps, le rythme du récit est lent, et malgré cela, on ne s'ennuie jamais. Il se singularise toutefois par son goût pour la musique, perceptible aux nombreuses références dont il parsème son récit, ainsi que par une volonté de ne pas se limiter à l'exploration de la seule Reykjavík, mais de faire voyager son héros dans de petites villes de provinces.

La peinture de l'Islande, à la veille de la crise économique, si elle n'est guère réjouissante, n'en est pas moins passionnante. On explore un territoire et une société qui présentent la particularité de nous être à la fois exotiques et familiers, grâce à la littérature policière. Les spécificités d'une population insulaire, les peurs et névroses qui en découlent, les conséquences du rythme des saisons, les ravages de l'alcoolisme, sont autant d'élements particulièrement propices au roman noir tel que le pratique Thorarinsson.

Toutefois, au XXIe siècle, ce caractère insulaire s'atténue sous les coups de boutoir de la mondialisation. Comme le précise l'auteur, « ce n’est plus une société insulaire où chacun connaît ses voisins et fait attention à eux. Elle a tous les problèmes des sociétés plus grandes, juste à une plus petite échelle ». La langue elle-même doit résister aux assauts de l'anglais, et la littérature islandaise est de ce point de vue la forme de résistance la plus efficace...

Autoportrait de Arni Thorarinsson pour Quais du polar : « Après une carrière de journaliste professionnel où j'ai tenté de révéler les vérités et les mensonges de la société islandaise, j'ai finalement, en tant que qu'écrivain de romans noirs, approché plus près la réalité en créant mes propres vérités et mensonges. »

Un film: Chinatown de Roman Polanski.

Un livre : The Long Good-Bye de Raymond Chandler.

Un auteur: Ross Macdonald.

 

Arni Thorarinsson. Le Septième fils. Métailié. 21 €. Le Temps des sorcières et Le Dresseur d'insectes sont disponibles chez Metailié et en poche chez Point Seuil.

Entretien avec l'auteur sur Evene.fr : http://www.evene.fr/livres/actualite/interview-arni-thora...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu