Avertir le modérateur

07/02/2011

INVITE 2011 : AKE EDWARDSON

Ake_EDWARDSON.jpgAke Edwardson, considéré comme le successeur de Henning Mankell, sera l'invité de Quais du polar 2011.

Per Wahloo et Maj Sjowall, couple d'auteurs mythique, ont véritablement fondé le polar suédois, avec une dizaine de romans, tous réédités chez Rivages (dont l'incontournable Les Terroristes). Leur œuvre, écrite entre les années soixante et soixante-dix, est une véritable dissection de la société suédoise.

Si l'explosion internationale est venue avec Millenium et Henning Mankell, Ake Edwardson est un auteur tout aussi populaire en Suède que ce dernier. Ses romans se vendent à des millions d'exemplaires et sont aujourd'hui traduits dans le monde entier.

Si son héros récurrent, Erik Winter, inspecteur de police à Göteborg, se singularise par un côté moins abîmé que son cousin Wallander, le tableau qu'il dresse de la Suède contemporaine n'en est pas moins impitoyable.

Les amateurs du genre retrouveront une géographie et un climat qui leur sont devenus familiers, des héros fragiles et une lenteur de l'intrigue qui font la spécificité du polar suédois.

Cette patience dans l'évolution du récit se double chez Edwardson d'une attention particulière à la description des décors et ambiances qui lui ont valu le surnom de Simenon du froid. Il multiplie aussi les notations sur les impressions et ressentis de ses personnages, et brille particulièrement par la qualité de ses dialogues.

Au total, comme chez ses confères, on découvre l'envers d'un pays (dont l'image dominante était jusqu'alors celle d'un paradis égalitaire et prospère économiquement) et les malaises d'une société révélés à travers une écriture incontestablement personnelle.

Avec Le Dernier hiver, ultime volet de la série Erik Winter, la police de Göteborg se retrouve confrontée à deux affaires similaires et troublantes, à seulement quelques jours d'intervalle. Un homme terrorisé signale la mort de sa compagne dans leur lit commun. Chacun des deux hommes, les principaux suspects, nie toutefois toute responsabilité dans les meurtres...

Les aventures de l'inspecteur puis commissaire Winter ont fait l'objet d'une adaptation télévisée encore inédite en France.

Autoportrait de Ake Edwardson pour Quais du polar : "Il y a quelques années, j’ai été nominé pour le Prix littéraire du Los Angeles Times et j’ai pris l’avion pour la cérémonie. Le lendemain, j’ai rencontré James Ellroy et il m’a demandé si j’avais gagné. J’ai dit « non » et il a dit « pourquoi ? ». J’ai ri et répondu quelque chose du genre « le loser est plus intéressant que le winner » et il a dit « bullshit ». De toute façon, personne ne veut écrire des romans sur des winners.

Un film: Chinatown de Roman Polanski.

Un livre : Le Grand nulle part de James Ellroy.

Un auteur : Jim Thompson."

Ake Edwardson. Le Dernier hiver. JC Lattès. 20,90 €.le-dernier-hiver.jpg

Les autres romans de Ake Edwardson sont tous disponibles chez Jean-Claude Lattès et en poche chez 10/18.

Entretien (en anglais) avec l'auteur sur Art et Literature :

http://artandliterature.wordpress.com/2010/11/01/intervie...

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu