Avertir le modérateur

29/11/2010

RENCONTRE AVEC ANTOINE DE CAUNES

de caunes.jpgAntoine de Caunes est l'invité de la librairie Decitre à l'occasion de la sortie de son Dictionnaire amoureux du rock chez Plon.

Surtout connu comme présentateur de télévision et critique rock, Antoine de Caunes entretient des liens très forts avec le genre noir. Il est l'auteur de deux romans policiers, C'est bon mais c'est chaud et C'est beau mais c'est triste, deux enquêtes du détective privé new-yorkais Sam Murchinson. Il a par ailleurs adapté au cinéma le roman de Tonino Benacquista, Les Morsures de l'aube. Acteur, on a pu le voir notamment dans le polar breton de Claude Chabrol Au coeur du mensonge. Et enfin, c'est un grand amateur de polar : Il évoque dans son dictionnaire Roger J. Ellory, invité de la prochaine édition du festival Quais du polar, et a fait l'éloge de son dernier livre, Les Anonymes, sur le plateau de la Grande Libairie.

Voici donc plein de bonnes raisons d'aller rencontrer Antoine de Caunes,

Vendredi 3 décembre à 17h30

Librairie Decitre Part-Dieu

Centre commercial de la Part-Dieu

69003 Lyon

26/11/2010

SIX POLARS INEDITS - WILDSIDE

criminel-welles.jpgWild Side Vidéo, à qui l'on doit la somptueuse ressortie de six films de Dario Argento, vient d'éditer six polars restaurés dans sa collection DVD Vintage Classics. Hormis Le Criminel, ces titres sont tous de films rares ou oubliés.

Œuvre dépréciée par son auteur, Le Criminel n'en est pas moins un film passionnant. Tourné immédiatement après guerre, il évoque de manière très originale la traque d'un criminel de guerre par un chasseur de nazis. Les deux interprètes principaux, Orson Welles lui-même et le grand Edward G. Robinson, sont admirables, et la scène finale un grand moment de cinéma. A noter la participation de John Huston, non crédité, au scénario.

De Michael Curtiz, seuls Casablanca et ses grands films avec Errol Flynn sont aujourd'hui très connus. Des chefs d'œuvres tels Trafic en haute mer, adaptation d'En avoir ou pas d'Ernest Hemingway, restent confidentiels. Meurtre au chenil (The Kennel Murder Case) met en scène Philo Vance, le dandy détective amateur créé par S.S. Van Dine, le premier à avoir en 1928 codifié le genre dans ses célèbres Vingt règles du roman policier. William Powell incarne avec brio, pour la quatrième fois à l'écran, ce héros récurrent un peu snob. Meurtre au chenil est au final un très bon film d'enquête dans lequel il s'agit de retrouver l'assassin d'un amateur d'art chinois. Pour l'anecdote, le roman de Van Dine, L'assassinat du canari, fut traduit par Louis Aragon sous pseudo lors de sa première publication en France en 1930.

British Intelligence Service est une rareté de 1940 réalisé par Terry O. Horse . Caractéristique du film d'espionnage des années de guerre, tourné à toute allure, cette série B offre un scénario, adaptation d'une pièce d'Anthony Paul Kelly, passionnant et riche en rebondissements. Le conflit en court est évoqué indirectement en déplaçant l'intrigue à l'époque de la Première guerre mondiale. Un autre des points forts du film est le premier rôle tenu par le génial Boris Karloff.

D'origine hongroise, comme André De Toth et Michael Curtiz, Steve Sekely est un réalisateur oublié des histoires du cinéma. Le Balafré, œuvre certes secondaire, offre toutefois de superbes plans tournés en extérieur à Los Angeles. Très représentatif de la production de films noirs de l'immédiat après-guerre, c'est le premier titre édité de ce metteur en scène. On espère découvrir prochainement le reste de son œuvre, que ce soit en DVD ou sur grand-écran. A noter que le scénario est de Daniel Fuchs, auteur notamment de Pour toi j'ai tué (Criss Cross) de Robert Siodmak.

Tay Garnett, lui aussi réalisateur injustement méconnu, est l'auteur de la première adaptation du Facteur sonne toujours deux fois, et d'un chef d'œuvre oublié, Son homme. Jour de terreur est un très bon film, avec Loretta Young, également actrice du Criminel. Larry Marcus, auteur du roman à l'origine du film, fut le scénariste de Témoin à charge, un des plus grands films de Billy Wilder. Enfin un des co-scénaristes, Mel Dinelli, fût scénariste du chef d'œuvre film noir, House by the River de Fritz Lang.

Impact d'Arthur Lubin est un honnête film noir, dans lequel on retrouve deux acteurs eux aussi mésestimés : Brian Donlevy, l'interprètewildside.jpg de plusieurs classiques du film noir, dont La Clé de verre, adaptation de l'admirable roman de Dashiell Hammett, et Le Carrefour de la mort de Henry Hathaway. Ella Rains, créature hawksienne à la carrière écourtée, n'a elle non plus jamais été reconnue, malgré des rôles dans de nombreux films noirs, dont le formidable Les Mains qui tuent (Phantom Lady) de Robert Siodmak.

Au total, six films rares et surprenants, à découvrir pour la somme plus que raisonnable de 9,99 €.

25/11/2010

AVANT-PREMIERE UNE VIE DE CHAT : UN POLAR D'ANIMATION

unevidedechat_trailer.jpgUne vie de chat, nouveau film d'animation des Studios Folimage, sortira en salles le 15 décembre.

En avant-première de cette sortie nationale, Quais du polar, en partenariat avec la Région Rhône-Alpes, vous offre des places pour une séance exceptionnelle au Comoedia le mercredi 8 décembre à 14h, en présence des réalisateurs Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol.

Gagnez des places en appelant le mardi 30 novembre entre 13h et 13h30 au 09 77 03 41 46 (2 places maximum par personne).

Plus d'informations sur le film, la bande-annonce, les coulisses du film en vidéo, des interviews des réalisateurs sur le site de la Région Rhône-Alpes : http://www.rhonealpes.fr/586-une-vie-de-chat.htm

Né en Rhône-Alpes, Une vie de chat, comme auparavant Mia et le Migou et La Prophétie des grenouilles, a bénéficié du soutien actif de la Région Rhône-Alpes.

Une fillette aphasique, dont la mère, commissaire de police, traque le truand assassin de son mari, trouve réconfort auprès de son chat. Ce dernier mène une double vie : chat au foyer le jour, il accompagne la nuit un voleur de bijoux sur les toits de Paris.

Ce film d'animation policier, extrèmement original, devrait contenter tous les publics. Les enfants goûterons l'humour, l'enquête, les aventures des personnages, et les adultes pourrons s'amuser à traquer les nombreuses références aux classiques du cinéma policier (Le générique hommage à Saul Bass, citations d'Alfred Hitchcock, de King-Kong...).

Le film est aussi passionnant formellement : le travail sur les couleurs, la lumière, les ombres, est impressionnant.

Une vie de chat
Mercredi 8 décembre à 14h
Cinéma Comoedia
(France, 2010, 1h10, Couleurs)
Un film d'animation de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol
Avec les voix de Dominique Blanc, Bernadette Lafont, Jean Benguigui...
Co-produit par Folimage et Rhône-Alpes Cinéma.
A partir de 5 ans

24/11/2010

PRIX DES LECTEURS QUAIS DU POLAR - 20 MINUTES

Anaisthesia_Chainas.jpgDÉSIGNEZ LE POLAR FRANCOPHONE DE L'ANNÉE !

Quais du Polar et le quotidien 20 minutes lancent un appel à candidature pour former le nouveau jury officiel du Prix des lecteurs Quais du Polar/ 20 minutes.
Présidé par Claude Mesplède, auteur du Dictionnaire des littératures policières, ce jury sera chargé de désigner « Le » polar francophone de l’année 2010, parmi une pré-sélection de 6 romans. L'an passé, le prix a été attribué à Antoine Chainas pour son roman Anaisthesia.

Pour faire partie du jury :

Adressez dès aujourd'hui un courrier expliquant les raisons de votre candidature et présentant vos goûts littéraires à Quais du polar.

Par courrier : Association Quais du Polar
                       Candidature Prix des Lecteurs
                       20 rue Constantine 69001 Lyon

Par mail :       prixdeslecteurs@quaisdupolar.com

Merci de préciser également votre date de naissance, situation de famille, profession, adresse postale et e-mail.

Les 10 jurés sélectionnés participeront à la réunion de délibération qui aura lieu le samedi 5 mars 2011 à Lyon.

La remise du Prix des Lecteurs Quais du Polar/20 minutes au lauréat aura lieu pendant le festival, le samedi 26 mars 2011.

 

Suivez l'actualité de Quais du polar sur : www.quaisdupolar.com

DEUXIEME EDITION DE COURTS DU POLAR

 

affiche-cdp-2011-final.jpgLa deuxième édition du concours de courts-métrages noirs Courts du Polar est d'ores et déjà ouverte. Vous avez jusqu'au 1er février 2011 pour nous faire parvenir vos films !

Les plus beaux hommages au polar seront diffusés lors d'une soirée de projection le jeudi 10 mars 2011 au Cinéma le Zola. Le Prix Courts du Polar décerné par un jury de professionnels récompensera le meilleur d'entre eux.

La société Transpalux qui s'associe à l'événement remettra au lauréat une dotation « mise en lumière ».

Renseignements et inscription sur : www.courtsdupolar.com

22/11/2010

RENCONTRE AVEC RJ ELLORY

Ellory.jpgLors de l'édition 2009 de Quais du Polar, nous avions invité RJ Ellory, auteur très remarqué pour son premier livre traduit en français, Seul le silence.

Depuis Ellory a confirmé son succès avec la publication de Vendetta et la sortie en octobre de son troisième opus, Les Anonymes, tous publiés chez Sonatine Editions.

Il est venu à la rencontre de ses lecteurs à Passages le 17 novembre, dans le cadre des 10 ans de la librairie.

Roger Jon Ellory (à ne pas confondre avec James Ellroy), bien que britannique, a la particularité de planter systématiquement le décor de ses romans aux Etats-Unis, dans des lieux et à des époques variés : dans une communauté de la campagne géorgienne, au coeur de la mafia ou parmi les exécutants du FBI. C'est le résultat, explique-t-il d'une enfance marquée par la musique, les livres et les films nord-américains, qui constituent pour lui un environnement si naturel que le choix d'écrire « en ce pays » s'impose.

Ellory écrit vite, très vite (12 semaines pour les 600 pages de Seul le silence), et beaucoup (22 romans non publiés dorment dans son grenier). Ce rythme soutenu, c'est aussi celui de ses romans, des thrillers qu'on ne peut pas lâcher mais qui paradoxalement prennent le temps d'installer dans la durée une atmosphère, un paysage, des personnages. « Des thrillers au ralenti », lui a-t-on fait remarquer.

Le point commun de tous ses romans c'est peut-être la volonté de donner au lecteur à comprendre le mal, qu'il s'incarne dans un tueur enellory2.jpg série, un mafieux ou un fonctionnaire du FBI. Ellory fait référence à Truman Capote, et bien qu'étant de la fiction, ses livres sont comme De sang-froid le résultat de recherches et de rencontres qui donnent à ses récits une véritable authenticité.

 

RJ Ellory sera à nouveau l'invité de Quais du Polar pour l'édition 2011.

19/11/2010

VICTOIRE POUR LALIE WALKER

aux-malheurs-des-dames.jpgLa 17e chambre correctionnelle de Paris vient de rendre son jugement dans l’affaire opposant le Marché Saint-Pierre aux éditions Parigramme et à Lalie Walker, auteur du roman Aux malheurs des dames.

La partie civile, qui réclamait deux millions d’euros et l’interdiction de l’ouvrage, a été déboutée et condamnée à verser une indemnité à l’auteur et à l’éditeur, enraison du caractère abusif de la procédure.

Le Tribunal a affirmé son attachement à la liberté de la création littéraire, y compris lorsque cette dernière utilise des éléments de réalité dans le seul but de nourrir une œuvre de fiction. La bonne foi de l’éditeur et de l’auteur, conjointement défendus par Maître Emmanuel Pierrat, a été pleinement reconnue. Ce jugement conclut donc heureusement une affaire qui avait suscité une grande émotion en raison des menaces qu’elle laissait planer non seulement sur un auteur et son éditeur, mais plus généralement sur les prérogatives de l’écrivain aujourd’hui.

D'après le communiqué des Editions Parigramme

18/11/2010

LAURA

laura1944fs4.jpgA partir du 20 novembre, et pour trois projections, l'Institut Lumière programme Laura, un classique du film noir.

Qui a tué Laura Hunt (Gene Tierney) ? L'inspecteur Mark McPherson (Dana Andrews) mène l'enquête dans l'entourage de la victime. Au fil de ses investigations, il est de plus en plus subjugué par la figure de la disparue...

Laura est à la fois une enquête policière extrêmement originale (pour ceux qui ne l'ont jamais vu, on taira l'originalité principale...), et un drame psychologique d'une rare noirceur.
L'utilisation du flash-back et de la voix off confèrent au film une poésie mélancolique très particulière, presque irréelle. On se souvient longtemps du début du film : « I shall never forget this week-end, the week-end Laura died » (en VF, « je n'oublierai jamais le week-end qui suivit la mort de Laura »).Si Patrick Brion parle d'un « film parfait », Jacques Lourcelles va encore plus loin : « Classique à la perfection esthétique à peu près unanimement reconnue  (…), Laura figure parmi ces quelques films qui permettent de croire au caractère durable du cinéma et de ses chefs-d'œuvres » (Dictionnaire du cinéma). On ne peut guère mieux dire...

Laura deviendra un véritable mythe. Raymond Borde et Étienne Chaumeton parle d'elle comme d'  «une des plus adorables créatures de l'écran (…), un modèle de grâce voluptueuse et d'équilibre » (Panorama du film noir américain). Il en est de même pour son interprète, Gene Tierney : malgré une carrière relativement brève, elle sera l'interprète principale de très grands films, dont L'Aventure de Madame Muir de Joseph Mankiewicz et l'admirable Péché mortel de John Stahl.

Si l'idée de l'adaptation revient à Otto Preminger, à l'époque obscur cinéaste autrichien, il est à l'origine simplement producteur du film. Il sera finalement le réalisateur de Laura, premier d'une longue série de chefs d'œuvres particulièrement dans le genre noir : Un si doux visage, Mark Dixon détective (dans lequel il met à nouveau en scènes le couple Tierney-Andrews), ou encore Autopsie d'un meurtre.

La musique envoutante de David Raskin donnera naissance à une chanson de Johnny Mercer, reprise ensuite par des dizaines d'interprètes dont Franck Sinatra, Nat King Cole et Sidney Bechet. On peut l'entendre notamment dans Bird, le film de Clint Eastwood consacré à Charlie Parker.

A noter aussi que l'auteure du roman, Vera Caspary, écrira par la suite directement pour le cinéma. Elle collaborera notamment au scénario de Chaines conjugales de Joseph Mankiewicz.

Samedi 20 novembre à 20h30laura_PDVD_007a01.jpg
Mercredi 24 novembre à 19h
Vendredi 26 novembre à 21h
Film d'Otto Preminger avec Gene Tierney, Dana Andrews, Clifton Webb, Vincent Price, Judith Anderson. Scénario de Jay Dratler, Samuel Hoffenstein, Betty Reinhardt d'après le roman de Vera Caspary. Musique de David Raksin.
(États-Unis, 1944, 1h28, N&B)

17/11/2010

L'INDIC, NOIR MAGAZINE

couvIndic7fin.jpgL'association nantaise Fondu au noir édite depuis 2008 un magazine consacré au polar, L'Indic, Noir Magazine. Le numéro 7 vient de sortir. Au sommaire un dossier « Braquages », une nouvelle et un entretien avec Jean-Paul Jody, une chronique musicale, des critiques, dont celle, élogieuse, de Moi comme les chiens (Moisson rouge) de Sophie Di Ricci...

L'Indic est vendu en ligne sur le site de Fondu au noir, sur abonnement et dans quelques librairies, dont Le Bonheur des ogres à Lyon.

Pour vous faire une idée, le numéro 1 de la la revue, aujourd'hui épuisé, est en libre accès sur le site de Fondu au noir. Vous y retrouverez aussi des critiques, des actualités... Et un excellent entretien avec Craig Johnson, une des dernières révélations du roman noir américain, auteur de Little Bird et du Camp des morts, tous deux édités chez Gallmeister.

L'équipe de la revue sera par ailleurs présente ce week-end au Festival de Lamballe.

Retrouvez toutes ses informations sur le site :

http://fonduaunoir44.blogspot.com/

 

16/11/2010

REVUE 813. LA CREME DU POLAR

Revue 813.jpgLe numéro d'octobre de la revue 813, propose ce trimestre un dossier consacré aux meilleurs polars de tous les temps, Nos 100 polars préférés.

La revue a proposé aux membres de l'association 813, Les amis de la littérature policière, d'envoyer la liste de leurs polars préférés. De ces milliers de titres récoltés, est née une synthèse que présente le dernier numéro de la revue.

Ce top 100, subjectif, forcement, présente toutefois un panorama assez complet et représentatif de la diversité du genre. Les auteurs classiques sont fortement représentés, mais la littérature contemporaine, qu'elle soit française (Caryl Ferey, Marcus Malte...) ou étrangère (Deon Meyer, Ken Bruen...) n'est pas oubliée.

Plus de quarante rédacteurs (spécialistes, auteurs, éditeurs...) ont été mis à contribution pour rédiger les présentations de chacun des ouvrages retenus.

Pour les novices, ce choix est une excellente introduction au genre, et un guide précieux pour découvrir des œuvres ou des auteurs, parfaitement complémentaire de la Brève histoire du roman noir de Jean-Bernard Pouy.

Les amateurs du genre redécouvriront des auteurs un peu oubliés ou négligés, tel Pierre Magnan ou Georges-Jean Arnaud, et pourront combler leurs inévitables lacunes.

Cette sélection met une nouvelle fois en valeur l'étroit lien entre littérature policière et cinéma : en la parcourant on se rend compte qu'un grand nombre de chefs d'œuvres cinématographiques sont issues de romans noirs, tels Vertigo d'Alfred Hitchcock ou La Cérémonie de Claude Chabrol.

 

Pour acheter ce numéro, s'abonner, adhérer à l'association 813 et suivre l'actualité polar :

http://www.813.fr/

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu