Avertir le modérateur

18/11/2010

LAURA

laura1944fs4.jpgA partir du 20 novembre, et pour trois projections, l'Institut Lumière programme Laura, un classique du film noir.

Qui a tué Laura Hunt (Gene Tierney) ? L'inspecteur Mark McPherson (Dana Andrews) mène l'enquête dans l'entourage de la victime. Au fil de ses investigations, il est de plus en plus subjugué par la figure de la disparue...

Laura est à la fois une enquête policière extrêmement originale (pour ceux qui ne l'ont jamais vu, on taira l'originalité principale...), et un drame psychologique d'une rare noirceur.
L'utilisation du flash-back et de la voix off confèrent au film une poésie mélancolique très particulière, presque irréelle. On se souvient longtemps du début du film : « I shall never forget this week-end, the week-end Laura died » (en VF, « je n'oublierai jamais le week-end qui suivit la mort de Laura »).Si Patrick Brion parle d'un « film parfait », Jacques Lourcelles va encore plus loin : « Classique à la perfection esthétique à peu près unanimement reconnue  (…), Laura figure parmi ces quelques films qui permettent de croire au caractère durable du cinéma et de ses chefs-d'œuvres » (Dictionnaire du cinéma). On ne peut guère mieux dire...

Laura deviendra un véritable mythe. Raymond Borde et Étienne Chaumeton parle d'elle comme d'  «une des plus adorables créatures de l'écran (…), un modèle de grâce voluptueuse et d'équilibre » (Panorama du film noir américain). Il en est de même pour son interprète, Gene Tierney : malgré une carrière relativement brève, elle sera l'interprète principale de très grands films, dont L'Aventure de Madame Muir de Joseph Mankiewicz et l'admirable Péché mortel de John Stahl.

Si l'idée de l'adaptation revient à Otto Preminger, à l'époque obscur cinéaste autrichien, il est à l'origine simplement producteur du film. Il sera finalement le réalisateur de Laura, premier d'une longue série de chefs d'œuvres particulièrement dans le genre noir : Un si doux visage, Mark Dixon détective (dans lequel il met à nouveau en scènes le couple Tierney-Andrews), ou encore Autopsie d'un meurtre.

La musique envoutante de David Raskin donnera naissance à une chanson de Johnny Mercer, reprise ensuite par des dizaines d'interprètes dont Franck Sinatra, Nat King Cole et Sidney Bechet. On peut l'entendre notamment dans Bird, le film de Clint Eastwood consacré à Charlie Parker.

A noter aussi que l'auteure du roman, Vera Caspary, écrira par la suite directement pour le cinéma. Elle collaborera notamment au scénario de Chaines conjugales de Joseph Mankiewicz.

Samedi 20 novembre à 20h30laura_PDVD_007a01.jpg
Mercredi 24 novembre à 19h
Vendredi 26 novembre à 21h
Film d'Otto Preminger avec Gene Tierney, Dana Andrews, Clifton Webb, Vincent Price, Judith Anderson. Scénario de Jay Dratler, Samuel Hoffenstein, Betty Reinhardt d'après le roman de Vera Caspary. Musique de David Raksin.
(États-Unis, 1944, 1h28, N&B)

Commentaires

A masterpiece! A voir et à revoir.

Écrit par : philip le roy | 19/11/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu