Avertir le modérateur

08/10/2009

Apollon Cardon

Le coin d’Apollon Cardon

 

Eh ben les gones, ça fait du bien d’être lyonnais par les temps qui courent :

L’OL est plus fort que jamais, la vogue des marrons bat son plein,

et Roberto Ampuero, écrivain chilien de polars dont au sujet

duquel je vous avais révélé que c’était un bon,

était à Lyon lundi dans le cadre des Belles Latinas.

Mais c’est plutôt en Australie que je vais vous emmener,

pour le premier roman de Jo Nesbo : « L’homme chauve souris »,

paru en Folio policier. Autant vous avouer, sans qu’on me passe

à tabac ou au peigne fin, que c’est loin d’être le meilleur,

ce serait même plutôt le moins bon.

L’inspecteur Hary Hoyle est plus à l’aise à Oslo

qu’à Melbourne, et moins il boit, mieux on se porte.

Mais il reste le dépaysement, et en particulier de belles pages

sur les légendes et mythes aborigènes, ces grands rêveurs dont on a brisé les ailes.

Bon, c’est pas la bonne semaine, on m’a passé un Série Noire

dont on avait parlé en 1994, car l’auteur avait plus le style

à publier dans une revue sur les pèlerinages en Terre Sainte – j’en reviens –

ou les pulls en cachemire que dans une collection plus noire que vous ne pensez.

L’auteuse, Alix de Saint André, qui prend la précaution de prévenir

que ce n’est pas un pseudo, des fois qu’on la

prendrait pour une Giscard d’Estaing, a donc commis d’office

« L’ange et le réservoir de liquide à frein » un titre prétentieux,

à l’instar du style du polar du genre « qu’est ce que je suis rigolote,

Marie-Charlotte, à écrire des trucs de bobote, où

qu’y a deux trois bonnes sœurs qui clabotent,

la narratrice qui papote et la Loire qui clapote ».

Alors, passons aux choses sérieuses, il faut absolument

que vous lisiez dès maintenant un bouquin que je n’ai pas lu,

car quand je l’aurai bien bien (pas mal) acquis, il sera

tellement loin en liste d’attente, que je préfère attirer

votre attention sur sa parution. Il s’agit de « Le club des policiers yiddish »

de Michael Chabon, paru chez Robert Laffon. Chabon est un auteur

d’une vraie grande originalité, pas spécialement polardeux, sauf que

là il semble toujours original, et polardeux. De quoi ça parle ?

Mais je sais pas trop.

Ca se passe dans un Canada un peu fantasmé, en 1948, y a

du crime et des nanas, du pastiche et de l’humour juif.

Bref, si un des mes fidèles lecteurs peut me venir en aide.

Pour finir, compte tenu de la méchante manipulation

en abîme de l’excellent roman de Denis Lehane,

je me demande s’il faut aller voir l’adaptation cinématographique

de « Shutter Island » ? Sur cette angoissante question,

je retourne à la lecture du deuxième Robicheau de JL Burke,

dont je vous entretiendrai un de ces jours.

Votre estimé

Apollon Cardon

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu