Avertir le modérateur

02/01/2009

Disparition

L'auteur du Couperet est mort mercredi 31 décembre à l'âge de 75 ans. Grand maître du polar, Donald Westlake a su maintenir le cap jusqu'au bout, entre humour féroce, critique sociale et plaisir du récit.

Avec Ed McBain et Elmore Leonard, Donald Westlake faisait partie de ces auteurs de polars qui, au début des années 1950, ont succédé à la grande page du Hard Boiled écrite par Hammett, Chandler, Burnett, McCoy et consorts. Mais si ces prestigieux aînés ont porté haut le roman noir en y apportant un souffle social et politique, McBain, Leonard et Westlake ont, eux, multiplié les angles d'attaque d'un genre qui, tout à coup, se colletait avec l'espionnage, la comédie, la chronique policière ou l'aventure. Sans jamais délaisser la critique d'une société en pleine mutation - celle des années 1950-1970.

Elmore Leonard, 83 ans, est toujours là, Ed Mc Bain est mort en 2005, et Donald Westlake, triste nouvelle pour l'an neuf, est décédé dans la nuit du mercredi 31 décembre. Il avait 75 ans.

Avec Donald Westlake, disparaît également John B. Allen, Curt Clark, Tucker Joe, Timothy J. Culver, J. Morgan Cunningham, Samuel Holt, Sheldon Lord, Allan Marshall et Richard Stark, autant de pseudonymes que l'écrivain utilisait pour signer ses romans suivant l'humeur et la couleur de ses histoires.

Car Westlake est un écrivain prolifique qui s'est essayé au roman érotique, à la science-fiction, au western, à la biographie et à la politique-fiction avant de trouver définitivement sa voie dans le polar, plus ou moins teinté de noir et toujours doré à l'or fin de l'humour et de la dérision.

En France, son roman le plus connu est sans doute Le Couperet, adapté au cinéma par Costa-Gavras avec José Garcia dans le rôle d'un cadre supérieur au chômage, décidé à supprimer ses concurrents potentiels pour retrouver du boulot. Tout l'art de Westlake est contenu dans ce livre : un admirable sens du récit, un héros qui s'échappe des sentiers battus, une critique de la société, de l'humour (glacé), un politiquement incorrect largement assumé.

On retrouve cet esprit grinçant dans les aventures de ses deux héros récurrents : John Dortmunder, le voleur dont l'imagination débordante à monter des coups géniaux n'a d'égal que ses échecs lamentables ; et Parker (écrit sous le pseudo de Richard Stark), truand dur et froid mais soucieux des progrès du genre humain qui lutte contre l'Organisation.

Beaucoup de ses romans ont été adaptés au cinéma : made in USA de Jean-Luc Godard, Le point de non retour de John Boorman, Le Jumeau d'Yves Robert, Payback, de Brian Elgeland...

Il a été nominé à l'Oscar du meilleur scénariste pour son adaptation des Arnaqueurs, roman de Jim Thompson réalisé par Stephen Frears.

Honoré par des nombreux prix littéraires, Donald Westlake est publié en France, depuis 20 ans, aux éditions Rivages.

 

http://www.lexpress.fr/culture/livre/polar/donald-westlak...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu