Avertir le modérateur

29/11/2008

Coup de coeur : Mon amour Kalachnikov de Sylvie Deshors

Voici un excellent roman noir à conseiller aussi bien aux adolescents qu'aux adultes. Très rythmé, ce n'est pas seulement un roman noir mais aussi un roman d'apprentissage qui propose une réflexion sur la société contemporaine.

Agathe est une étudiante  chinoise qui a emménagé récemment à Lyon. Un soir, elle fait du baby-sitting dans un loft chic du quartier de la Croix Rousse. Lorsqu'elle voit la photo du père, elle croit reconnaître l'agresseur qui a tenté de la violer dans un passage obscur dans le même quartier.
Le lendemain matin, le père est retrouvé assassiné ...

La police soupçonne bien sûr Agathe et son petit copain Gilan qu'elle a essayé de joindre désespérément sur son portable la veille au soir. Mais Gilan répond aux abonnés absents. Lorsqu'elle arrive à le joindre, il se montre très évasif et prend ses distances. Que cache-t-il ? Est-ce vraiment un voyou ? La bande qui tourne autour de lui n'a pas l'air très recommandable ...
 
Agathe se montre très jalouse lorsqu'elle apprend qu'une autre fille chinoise se cache chez Gilan...

Les rebondissements sont multiples, l'écriture est très rythmée : phrases courtes, hachées, souvent nominales, avec en arrière fond sonore les chansons de Gilan, une sorte de rock urbain mêlant lyrisme et action. Tout en privilégiant l'action, l'auteur laisse la place au ressenti des personnages ; en effet, il s'agit d'un récit à plusieurs voix qui fait alterner le point de vue d'Agathe, de Gilan et d'autres personnages surprises...

http://passiondeslivres.over-blog.com/article-24859647.html

flash noir

2008 Roman noir
Quatre illustrateurs pour un Roman Noir
roman_noir_expo_2008.jpg

Du 17 octobre 2008 au 31 janvier 2009, entrée libre du mardi au vendredi de 14h à 18h et samedi de 10h à 17h

Exposition :Roman noir
Histoires imagées, couvertures et illustrations de romans, bandes dessinées, les quatres artistes présentés dans cette exposition ont tous touché aux unes ou aux autres, et au roman noir ou fantastique.

Jacques de Loustal, Jean-Claude Claeys, Jean-Michel Nicollet,  Miles Hyman
Du 17 octobre 2008 au 31 janvier 2009, entrée libre du mardi au vendredi de 14h à 18h et samedi de 10h à 17h

Bibliothèque des littératures policières. 48/50 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris.

 

Quatre illustrateurs pour un roman noir : Claeys, Hyman, Loustal et Nicollet

Bibliothèque des littératures policières (BILIPO) du 17 octobre 2008 au 31 janvier 2009

 

Quatre illustrateurs aux univers très personnels et aux graphismes différents, proposent plusieurs déclinaisons du roman noir.

 

Du mardi au vendredi de 14 h à 18 h

Le samedi de 10h à 17 h

Avec des dessins originaux de Jean-Claude Claeys,Miles Hyman,Loustal et Jean-Michel Nicollet, il s’agit d’un voyage en noir et blanc et en couleur dans les aspects les plus obscurs, inquiétants et énigmatiques du polar : scènes de crimes, gangsters futuristes, call-girls empoisonneuses, rues sombres, gros calibres, ou bords demer déserts... tous les éléments sont réunis pour commencer l’enquête d’une sale histoire.

Plus de 120 originaux sont ainsi présentés dont certains réalisés spécialement pour l’exposition.

 

Destinée aux amateurs de polar et d’art graphique, cette exposition a été réalisée à l’initiative de Jean-Claude Claeys : «L’idée est de présenter différentes visions de l’imagerie du Roman Noir, ce qui permet, non seulement de donner une riche palette de sensibilités,mais aussi d’offrir à chaque visiteur la possibilité de se découvrir des résonances, des affinités électives, des inclinations pour telle ou telle interprétation donnée et cela sans le moindre esprit de compétition, très naturellement. Il me semble qu’il n’est pas pire fléau, dans le domaine artistique, que l’esprit de chapelle et c’est pourquoi j’ai voulu réunir des expressions artistiques différentes : le fait d’être différent ne signifiant pas que l’on soit fermé à toute autre espèce d’interprétation que la sienne propre ou

celle des maîtres qui ont formé notre goût. Telle est l’idée générale de cette exposition».

 

Commissaires de l’exposition :
Jean-Claude Claeys
et Catherine Chauchard

Tarif : Entrée libre
Public concerné : Tout public

BILIPO (Bibliothèque de Littérature Policière), Paris.“ Noirs Desseins” : a show of mystery-story covers/illustrations. 
With artists Jacques de Loustal, Jean-Claude Claeys and Jean-Michel Nicollet.

La Bibliothèque inaugurera son expo Loustal-Hyman-Claeys-Nicollet le 16 octobre. Curiosité : cette exposition consacrée aux dessins « noirs » a connu une première édition lors du festival du polar de Villeneuve lez Avignon.

Polar en BD

Rivages-Casterman fait paraître en septembre Shutter Island de Dennis Lehane mis en images par Christian de Metter. Dans le même temps, Loustal travaille sur l'adaptation de Avant Gwen, du même Lehane. Il s'agit d'une nouvelle publiée initialement hors commerce par Rivages et réintégrée plus tard en recueil. Pinelli termine sa BD adaptée de Trouille de Marc Behm et Chauzy transpire sur La guitare de Bo Diddley de Villard. Dans la vraie vie, Bo Diddley (photographie) est mort cet été.

http://www.paris.fr/portail/Education/Portal.lut?page_id=...

28/11/2008

Bibliothèque de la Guillotière

En 2008, c'est le bicentenaire de Guignol.
Les bibliothèques du 7e arrondissement rendent hommage à cette marionnette "Made in Lyon" à travers des événements qui feront sourire les petits comme les grands.
Lecture en image de l'album "L'espionne des traboules : Enquête dans la cité de Guignol" de Fabian GREGOIRE. Nous sommes au XIXe siècle, Martin 10 ans, vit à Lyon avec ses parents qui sont des canuts. Ce nom est donné aux artisans et employé de la soie. La famille est unie, mais doit travailler très dur, Martin doit apprendre le métier pour les aider. Un jour, sa mère est agressée, et se fait voler une pièce de velours précieux.
pourles7/10ans

26/11/2008

Soirée Quais du Polar

Jeudi 11 décembre 2008 à 19H30 à la Villa Gillet

Rencontre avec l’un des maîtres
américains du roman d’espionnage
ALAN FURST / USA
Un dialogue avec Joseph Macé-Scaron, directeur de la rédaction du Magazine Littéraire et producteur à France Culture.

Alan Furst, invente avec la série Night Soldiers un nouveau genre : le roman historique d’espionnage.
Dans une oeuvre singulière et foisonnante, il capture avec une époustouflante virtuosité les ambiances troubles et la complexité de l’Europe à l’aube de la Seconde Guerre mondiale. On retrouve dans le dernier opus en date, Le correspondant étranger, le génie littéraire de l’auteur qui parvient à mêler dans un récit remarquablement stylé une intrigue envoûtante et un suspense haletant.

> Le correspondant étranger, traduit de l’anglais (États-Unis) par Jean Esch (L’Olivier, 2008)

Tarifs : 3 € / 2 € | Entrée libre pour les Amis de la Villa Gillet
Réservation :
> par téléphone : 04 78 27 02 48 (du lundi au jeudi de 13h30 à 18h le vendredi de 13h30 à 17h).
> par e-mail ou Internet : resa@villagillet.net ou via le formulaire du site Internet www.villagillet.net

Villa Gillet – 25, rue Chazière – 69004 Lyon

21/11/2008

Soirée Quais du Polar

Mardi 25 novembre 2008 à 19H à la librairie Passages

 

Rencontre avec un écrivain italien engagé

 

MASSIMO

 

 

CARLOTTO / ITALIE

 

Quais du polar et la librairie Passages reçoivent l’auteur pour une rencontre et une séance de dédicaces à l’occasion de la sortie de son dernier roman.

 

Avec la participation des éditions Anne-Marie Métailié.

 

Massimo Carlotto est né à Padoue en 1956 et vit à Cagliari. Militant de Lotta Continua dans les années 70-80, il est accusé à tort de l'assassinat d'une jeune femme. Emprisonné, il profite d'un nouveau procès pour s'enfuir à Paris, puis au Mexique où la police l'arrête et le torture. Dès son retour en Italie, il est condamné à une très longue peine et finalement gracié en 1993.           
Par son expérience, il a constitué une importante documentation sur la pègre italienne et les milieux marginaux. Ses propres enquêtes sur des faits divers réels, le ton cynique et le rythme palpitant de ses oeuvres lui confèrent une place inédite dans le panorama actuel de la littérature policière.
Directeur de collection aux Editions E/O (en Italie), il collabore également à divers journaux. Il écrit pour le théâtre et est l'auteur de nombreux romans, dont six sont traduits en France.

> Padana City, traduit de l’italien par Laurent Lombard (Métailié, 2008)

 

Entrée libre.

 

Librairie Passages – 11, rue de Brest – 69002 Lyon

 

20/11/2008

Soirée Quais du Polar

Lundi 24 novembre 2008 à 20H au Café Lecture Les Voraces

 

La bibliothèque noire de

 

 

ROMAIN

 

 

SLOCOMBE

 

À l’occasion de la sortie de son dernier roman Lolita complex, Romain Slocombe nous livre ses coups de cœur polar et nous invite à découvrir sa bibliothèque idéale.

 

Romain Slocombe est né à Paris en 1953. Peintre, illustrateur, affichiste, il touche avec bonheur à toutes les techniques de l’expression graphique. Compagnon de route du groupe Bazooka (Kiki et Loulou Picasso, etc..) dans les années 70, il est dessinateur, photographe et romancier. Il a deux passions : le Japon et le fétichisme médical. Il découvre le Japon en 1977. Très attiré par l’érotisme japonais, il représente souvent des nymphettes nippones plâtrées, ou arborant des bandages médicaux. Il a publié une trentaine de livres : BD, romans, livres de photos et pour enfants. Son dernier roman, Lolita complexe vient de paraître aux éditions Fayard.

 

> Lolita complex (Fayard, 2008)

 

Entrée libre.

 

Café-Lectures Les Voraces – 2, rue Camille Jordan – 69001 Lyon

 

18/11/2008

Interview de Massimo Carlotto

 

Site de Moisson noire

http://moisson-noire.over-blog.com/

17/11/2008

La semaine prochaine : soirée Quais du Polar

Lundi 24 Novembre !

Rencontre avec la "bibliothèque idéale" de Romain Slocombe au café les Voraces à 20 H

13/11/2008

Ce week end

Sang d’Encre

Quatorzième éditions des journées autour des littérature policières, autrement dit le festival Sang d’Encre qui se déroule à la salle des fêtes de Vienne.
Une quarantaine d’auteurs présents, parmi lesquels : Caryl Férey, Brigitte Aubert, Pascal Dessaint, Pascal Garnier, Sylvie Granotier, et bien d’autres...

> Lieu : 11, quai Riondet - 38200 Vienne
> Tél : 04 74 53 21 96

Info polar

POLAR.

Le Quai des Orfèvres se vend bien

Le 62e prix du Quai des Orfèvres a été décerné au premier roman d’un policier, qui peut s’attendre à de bonnes ventes dans un marché séduit par les polars.

Cécile Beaulieu | 13.11.2008, 07h00
 

GEORGES SIMENON l’a fait connaître au grand public dans les années 1930. Incarné par le commissaire Maigret, l’illustre 36, quai des Orfèvres a commencé à fasciner. Et ce n’est pas fini. Hier, la 62e édition du prix du Quai des Orfèvres, parrainé par Fayard, a consacré au siège de la PJ « Chasses à l’homme », le premier roman d’un jeune lieutenant, Christophe Guillaumot.
uvrage, tiré à 80 000 exemplaires, est depuis hier en librairie…

Les récits de flics marchent aussi

Avec la quasi-certitude de rencontrer le succès. Car, comme l’atteste la directrice du Virgin des Champs- Elysées, « ce qui est estampillé Quai des Orfèvres se vend bien ». C’est même, pour Raphaël Naklé, de la Librairie de Paris, place de Clichy (XVIIe), « le prix des romans policiers qui se vend le mieux ». Le label séduit, peut-être dopé par le film d’Olivier Marchal, « 36, quai des Orfèvres », sorti en 2004. Et les histoires racontées par ceux qui ont écumé les couloirs de la célèbre « maison », s’arrachent comme des petits pains. Martine Monteil, qui a gravi une à une, jusqu’au sommet de l’institution, les marches de la PJ parisienne, s’affiche dans les librairies depuis la parution, le 16 octobre, de l’ouvrage qui retrace sa carrière, « Flic, tout simplement ». « Nous avions mis en place 25 000 exemplaires et nous en avons réimprimé 7 000 en urgence », se réjouit-on chez Michel Lafon, qui avance 700 ventes par jour.

La raison de l’enthousiasme ? « C’est une femme dotée d’un incroyable charisme, dans un monde d’hommes, au beau milieu d’une institution mythique. Tous les ingrédients sont là. » Dans lamême veine, Frédéric Péchenard, ancien patron de la prestigieuse brigade criminelle, aujourd’hui directeur général de la police nationale, a publié l’an dernier « Gardien de la paix », avec un certain succès.

Partenaire depuis quarantecinq ans du prix du Quai des Orfèvres, l’éditeur Fayard constate également que la maison police suscite un engouement grandissant chez les lecteurs : «On commence vraiment à mordre sur un lectorat beaucoup plus vaste d’amoureux du polar, en France, mais aussi à l’étranger. »

Certains auteurs français de romans policiers luttent désormais à armes égales avec les géants anglosaxons du genre. « Sans parler du phénomène Fred Vargas, qui culmine à quelque 250 000 exemplaires, un auteur comme Patrick Graham est édité à 160 000 exemplaires », révèle-t-on chez Anne Carrière.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu