Avertir le modérateur

08/06/2008

Hommage

 

Patte de velours de Fajardie

 
Un magistrat jeté d'un huitième étage.
Un fleuriste crucifié à un arbre en pleine rue. Un écologiste écrasé par un bulldozer. Une call-girl tirée au mortier lourd. Un malfrat russe pendu au dépôt du palais de justice... Vingt-deux cadavres en quelques jours... Quel lien entre tous ces crimes ? C'est la question que je me posais, non sans lassitude. Entouré d'une équipe de flics trop enclins à philosopher sur l'existence, j'étais confronté à un gouvernement aux abois, à un juge qui me suppliait de " conclure ".
Et je me sentais de plus en plus amoureux de Francine, ma ravissante épouse. À propos, je m'appelle Padovani et je suis commissaire divisionnaire à la Criminelle. On me dit que depuis vingt ans - déjà - certaines de mes aventures seraient assez connues. Pourtant, même en regardant loin en arrière, plus tordue et monstrueuse que cette histoire insensée, je ne vois pas...
 

Fajardie grandit dans la librairie parisienne de son père où il lit de très nombreux romans et nouvelles. Dès l'âge de seize ans, le marxisme devient le repère de sa vie. En 1968, acquis aux idées gauchistes, il milite à la Gauche prolétarienne et dès le mois de mai 1968 il veut devenir le premier militant « engagé » à écrire des romans noirs et si possible à en pervertir le style.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu