Avertir le modérateur

16/07/2007

Polar en série

Les Experts

 
Article de Thierry Denoël, publié dans l´hebdomadaire belge le Vif/L´Express du 21 avril dernier.
La série télévisée Les Experts fait un tabac, y compris chez les criminels. Dévoile-t-elle trop les techniques policières ? Nos experts ne sont pas unanimes.

 


C'est la série télévisée n° 1 ! Lancée en octobre 2000 aux Etats-Unis, elle a réussi à détrôner les toubibs stressés d'Urgences et les désopilants colocataires de Friends. Plus de 25 millions de téléspectateurs suivent chaque épisode sur la chaîne CBS. Difficile de passer à côté. Diffusé dans près de 180 pays, le feuilleton Les Experts, ou CSI : Crime Scène Investigation en version originale, met en scène des flics scientifiques bardés d'outils high-tech. La réussite de leurs enquêtes dépend moins de leur flair que du poil pubien ou de la tache de sang prélevés sur une scène de crime. Ils dégainent leurs pinces, leurs sachets en plastique ou leur néon luminescent plus vite que leur 9 mm. Les assassins qu'ils pourchassent ne sont pas trahis par un témoin inattendu mais par leur ADN.

 


Rançon de la gloire, les dérivés de la série se multiplient : Les Experts : Miami, Les Experts : Manhattan, NCIS : enquêtes spéciales (les experts dans le milieu militaire américain), NIH : Alertes médicales (les experts en milieu médical) ou encore RIS : Police scientifique (les experts version hexagonale, sur TF1). Tous accumulent des records d'audience. Le succès des Experts tient, avant tout, à sa crédibilité scientifique. L'équipe de réalisation a, en effet, pris soin de s'entourer de spécialistes - bien réels, ceux-là - en médecine légiste, en chimie ou en informatique. Les flics de CSI sont même souvent en avance sur les vrais policiers. Lorsque les fabricants mettent au point une nouveauté technologique, ils l'envoient en primeur aux producteurs de la série américaine, s'assurant ainsi une belle vitrine.

 


« Ils sont très bien documentés », admet le commissaire en chef de la police de Liège, Christian Beaupère. « Je retrouve, dans ces fictions télévisées, les réflexes de nos équipes scientifiques lorsqu'elles prélèvent des empreintes, des fibres ou des traces de sang sur une scène de crime », remarque Jean-Pierre Doraene, directeur du service judiciaire d'arrondissement (SJA) de Charleroi. Anne Leriche, de l'Institut national de criminalistique et de criminologie (INCC), concède également que, même si la manière dont les enquêtes sont menées est invraisemblable, l'aspect scientifique de la série, lui, paraît correct: « Lorsqu'un des acteurs recherche des résidus de salive dans une cagoule trouvée sur le lieu d'un braquage, c'est tout à fait plausible », affirme la directrice du département criminalistique de l'Institut. Face à ce constat, on peut évidemment se demander si les techniques dévoilées par Les Experts ne compliquent pas les enquêtes policières, en incitant les criminels à prendre davantage de précautions. Pour le commissaire Beaupère, l'influence de la série sur les délinquants est indubitable. « Je vois une différence depuis deux ou trois ans, soit depuis que ces feuilletons sont diffusés en Belgique, assure-t-il. Par exemple, les cambrioleurs mettent plus systématiquement des gants. Les voitures utilisées pour commettre un crime sont de plus en plus souvent incendiées ou arrosées de poudre d'extincteur avant d'être abandonnées, ce qui rend la détection de traces corporelles ou fibreuses quasi impossible. »

 


Plus nuancé, Jean-Pierre Doraene considère qu'indépendamment du célèbre feuilleton, les malfrats se prémunissent mieux qu'auparavant. « Si la télévision inspire sans doute les délinquants primaires, la prison reste l'école des récidivistes, car l'info y circule toujours très bien, affirme le commissaire carolo. Les condamnés tirent les leçons de leurs erreurs lorsqu'ils comparaissent devant le tribunal, où les experts balistiques, légistes, chimistes, appelés à témoigner, sont obligés de divulguer pas mal de détails scientifiques. » Pour Anne Leriche, les séries télévisées ne révèlent pas tous les trucs. « Nous avons encore des cartouches secrètes... », sourit l'experte en criminalistique. De toute façon, les criminels se laissent toujours aller à des imprudences profitables aux policiers scientifiques. Un signe : mise au point il y a plus de cent ans, la dactyloscopie (étude des empreintes digitales) est encore très utile aux enquêteurs...

D'un autre côté, la série Les Experts a un effet bénéfique sur le comportement des policiers eux-mêmes. Cela fait des années que les chefs de corps tentent de sensibiliser leur personnel aux risques de polluer une scène de crime avant l'arrivée de l'équipe technique. A entendre Christian Beaupère, ce type de feuilleton semble plus convaincant que les avertissements de la hiérarchie policière : « Depuis quelques mois seulement, les hommes font plus attention... » Comme s'ils avaient acquis leurs lettres de noblesse grâce à la télévision, les policiers scientifiques sont en tout cas de plus en plus sollicités par les enquêteurs pour des délits moins graves, comme les cambriolages. C'est d'autant plus heureux que le petit écran suscite des vocations. Aux Etats-Unis comme en France, la médiatisation des policiers scientifiques a entraîné un engouement pour la criminalistique jamais vu chez les jeunes, y compris les femmes.

 


Le feuilleton à succès déteint aussi sur le citoyen lambda. Dans les tribunaux américains, les jurés refusent de plus en plus de rendre un verdict sans preuves scientifiques fiables. Récemment, dans la région de Namur, une femme porte plainte affirmant avoir été violée dans un café. Lorsque les policiers arrivent au domicile de la dame, le mari de celle-ci leur tend un sachet en plastique contenant deux cotons-tiges. « J'ai effectué un prélèvement vaginal pour recueillir le sperme du violeur, explique-t-il. Je connais parfaitement la procédure parce que je regarde beaucoup la télévision. » Les enquêteurs ont beau lui expliquer qu'il y a une procédure légale à suivre pour ce type de test, l'homme ne les lâchera pas jusqu'à qu'ils emportent les échantillons...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu